23 juillet 2024

Entretien exclusif avec Don Stash, artiste musicien togolais en tournée aux Pays-Bas

0

Dans le cadre d’une tournée exceptionnelle aux Pays-Bas, notre équipe a eu le privilège de s’entretenir avec Don Stash, l’éminent artiste musicien togolais et ambassadeur de la musique africaine. Au cœur de cet entretien exclusif, Don Stash partage ses motivations pour avoir choisi les Pays-Bas comme destination clé de sa carrière musicale, dévoile ses projets musicaux en cours et explore les influences musicales néerlandaises qui ont enrichi sa créativité. Il nous offre également un aperçu de son rôle en tant qu’ambassadeur de la musique togolaise et de sa vision pour renforcer les échanges culturels entre les Pays-Bas et le Togo. Découvrez la passion, la créativité et la vision de Don Stash, un artiste qui repousse les frontières de la musique africaine.

L’Emissaire (LE) : Don Stash, nous sommes ravis de vous accueillir pour cet entretien exclusif. Pour commencer, pouvez-vous nous parler de ce qui vous a motivé à choisir les Pays-Bas comme destination pour votre voyage professionnel en tant qu’artiste musicien togolais ?

Don Stash (DS) : Je suis invité par le CRID, TOURNONS LA PAGE, et TOGO DEBOUT en tant que membre du Collectif des Artistes Panafricains, d’abord pour participer au programme de l’université d’été sur l’Art et la démocratie. Mon lien avec les Pays-Bas remonte à 2012 lorsque j’ai rencontré l’artiste percussionniste Koko Lawson, qui jouait aux côtés de King Mensah. Depuis cette année, nous avons élaboré ensemble des programmes artistiques.

Don Stash

Mon voyage actuel à travers l’Europe n’est qu’une étape dans mon exploration musicale, en préparation du grand concert qui m’attend le 14 septembre 2023. Ce concert est le résultat d’un projet visant à promouvoir la démocratie en Afrique, organisé par Le Collectif d’Artistes Panafricains. Il se tiendra à l’Espace Niemeyer à Paris à partir de 19h00. Cet événement a été conçu en réponse à l’instabilité politique croissante en Afrique et vise à célébrer la musique comme un moyen de promouvoir la paix et la démocratie sur le continent.

Le concert réunira dix artistes de divers pays africains, parmi lesquels Meiway, Didier Awadi, Elom 20ce, Nanda, Don Stash, Lyne des mots, Momo Kankua, Nourrath la Debboslam, Léman et Papy Kerro. Cette soirée promet d’être inoubliable pour les amateurs de musique africaine.

Le choix des Pays-Bas comme l’une de mes destinations pour ma carrière musicale a été motivé par plusieurs facteurs. Tout d’abord, les Pays-Bas offrent une scène musicale diversifiée et ouverte à de nombreuses influences, ce qui m’a attirée en tant qu’artiste en quête de nouvelles inspirations. De plus, ce pays a une tradition bien établie d’accueil et de célébration de la diversité culturelle, ce qui m’a encouragée à partager ma musique togolaise ici.

LE : Pouvez-vous nous en dire plus sur vos projets musicaux en cours et de quelle manière votre séjour aux Pays-Bas pourrait les influencer ou les enrichir ?

DS : Actuellement, je travaille sur un projet musical qui fusionne les sonorités africaines et européennes, et mon séjour aux Pays-Bas a déjà eu un impact significatif sur ma créativité. L’interaction avec des Koko Lawson, le percussionniste togolais basé aux Pays-Bas, et l’exposition à de nouvelles influences musicales ont enrichi mon processus de création. Je travaille avec ce grand percussionniste togolais qui a beaucoup travaillé avec les Néerlandais sur un projet que vous allez bientôt découvrir…

LE : Comment percevez-vous la scène musicale néerlandaise par rapport à celle du Togo ? Y a-t-il des similitudes ou des différences marquantes ?

DS : Comparer la scène musicale néerlandaise à celle du Togo est intéressant. Les Pays-Bas ont une industrie musicale bien développée avec une variété de genres et d’opportunités, tandis que le Togo a sa propre scène musicale vibrante, axée sur les rythmes africains. Les deux ont leurs charmes distincts, mais les Pays-Bas offrent une plateforme internationale plus large pour la musique.

LE : Avez-vous eu l’occasion de collaborer avec des artistes locaux aux Pays-Bas ? Si oui, comment décririez-vous cette expérience et quelles en sont les retombées pour votre carrière musicale ?

DS : J’ai eu la chance de collaborer avec des artistes locaux aux Pays-Bas, et c’était une expérience incroyable. Cela a permis un échange culturel et musical unique, ouvrant de nouvelles perspectives pour ma carrière et me connectant à de nouveaux publics. Je pense que l’idée est déjà en gestation…

LE : Quels sont les défis auxquels vous êtes confronté en tant qu’artiste togolais évoluant à l’étranger en ce moment ? Comment parvenez-vous à les surmonter et à vous adapter à de nouveaux environnements culturels et musicaux ?

DS : Les défis en tant qu’artiste togolais à l’étranger sont nombreux, notamment la barrière linguistique et culturelle. Pour les surmonter, je m’immerge dans la culture locale, j’apprends la langue, et je reste fidèle à ma propre identité musicale tout en m’adaptant aux nouvelles influences.

LE : En tant qu’ambassadeur de la musique togolaise, qu’espérez-vous accomplir à travers votre présence aux Pays-Bas et comment cela pourrait contribuer à renforcer les échanges culturels entre nos deux pays ?

DS : En tant qu’ambassadeur de la musique togolaise, je souhaite favoriser la compréhension mutuelle entre les Pays-Bas et le Togo grâce à ma musique. Je veux montrer la diversité et la richesse de la musique togolaise tout en célébrant les échanges culturels entre nos deux pays.

LE : Quels conseils donneriez-vous aux jeunes artistes togolais qui aspirent à se faire connaître à l’international et à se produire dans des pays étrangers ?

DS : Aux jeunes artistes togolais aspirant à se faire connaître à l’international, je dirais de rester authentiques, de travailler dur et de ne jamais cesser d’apprendre. Soyez ouverts aux influences extérieures, mais restez fidèles à votre identité artistique.

LE : Avez-vous eu l’occasion de découvrir des influences musicales néerlandaises qui pourraient se refléter dans votre propre style musical ? Si oui, comment cela a-t-il enrichi votre créativité en tant qu’artiste ?

DS : Oui, j’ai découvert des influences musicales néerlandaises qui ont enrichi ma créativité. La diversité des genres musicaux aux Pays-Bas m’a inspiré à explorer de nouvelles voies dans ma propre musique,

en incorporant des éléments qui résonnent avec le public local.

LE : Comment envisagez-vous de promouvoir la musique togolaise aux Pays-Bas et d’attirer l’attention sur la richesse et la diversité de la scène musicale togolaise ?

DS : Pour promouvoir la musique togolaise aux Pays-Bas, je prévois d’organiser des événements culturels, des collaborations avec des artistes locaux et de travailler en étroite collaboration avec les médias et les institutions culturelles pour sensibiliser le public à la musique togolaise.

LE : Quels sont vos projets futurs après ce séjour aux Pays-Bas ? Envisagez-vous d’y retourner pour d’autres collaborations ou performances ?

DS : Mes projets futurs incluent certainement d’autres collaborations internationales et des performances aux Pays-Bas. Je veux continuer à élargir mes horizons musicaux et à contribuer au renforcement des liens culturels entre nos deux pays.

Nous remercions Don Stash, pour cette interview enrichissante et nous attendons avec impatience ses futures réalisations musicales. Bonne chance pour son concert du 14 septembre et pour tous ses projets à venir.

Par Djami

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *