TOGO : formation des journalistes sur la filière cotonnière

Le coton est la première culture de rente du Togo mais aussi la première culture industrielle et le 4ème produit d’exportation après le clinker, le ciment et les phosphates. Il est l’un des produits agricoles qui contribuent au PIB, soit 4,3% selon les années.

Depuis 2009, année de relance du secteur agricole, la filière cotonnière connaît un véritable essor. Pour exemple, la production est passée de 28.000 tonnes de coton graine en 2009 à 80.000 tonnes de production en 2012. Quant à la campagne de 2018-2019, on observe une augmentation de 17%.

Fort de ces constats et conscient de l’implication de toutes les coches socio professionnelles pour escompter de meilleurs résultats, l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), instance d’autorégulation et tribunal des pairs, entend œuvrer aux côtés des producteurs de coton pour former et outiller les hommes de médias sur l’importance de la filière cotonnière et son apport conséquent dans la croissance économique. C’est dans cette optique qu’il a été organisé ce 11 Juin 2019 à Lomé, un atelier national de formation des journalistes sur la filière cotonnière.

Cet atelier vise à former 40 journalistes de presse écrite, en ligne et de l’audiovisuelle.

L’objectif principal de cette rencontre est de contribuer à la visibilité des initiatives de la Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton (FNGPC COOP-CA) dans la dynamique de la vision de 2022. L’atelier a permis de former des journalistes pour valoriser non seulement les actions de la Faitière, mais aussi mettre en lumière, les efforts des producteurs à la base pour l’atteinte de la Vision stratégique quia pour finalité une production de 200.000 tonnes de coton graine à l’horizon 2022.

Cette initiative a permis aux participants de mieux cerner les notions liées à la filière cotonnière ainsi que le fonctionnement du réseau des producteurs et les autres acteurs afin de sensibiliser les populations quant à l’importance du secteur du coton au Togo.

Djamiou ABOUDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez l'Emissaire!