La CGLTE-OA lance la 3ème édition de la caravane Ouest Africaine Droit à la terre, à l’Eau, à l’Agroécologie Paysanne

Du 20 novembre au 11 décembre prochain aura lieu la 3ème édition de la ” Caravane Ouest Africaine Droit à la Terre, à l’Eau, à l’Agroécologie Paysanne: une lutte commune”. L’information a été donné par les organisateurs vendredi 12 novembre 2021 à Lomé lors de la cérémonie de lancement.

Organisée par la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau – Ouest Africaine (CGLTE-OA), la caravane vise globalement à contribuer à une transformation sociale en Afrique de l’Ouest à travers la mobilisation des communautés de base en vue d’interpeller les décideurs pour l’amélioration de la gouvernance inclusive du foncier, de l’eau, des semences paysannes tant niveau national que régional.

Selon la CGLTE-OA, la marchandise et l’accaparement des terres, de l’eau, des semences et des ressources naturelles au profit des multinationales, des privées et de certains particuliers nationaux sont devenus un phénomène récurrent surtout en Afrique. « Phénomène qui aggrave la pauvreté et freine l’élan de développement durable et la transformation sociale basée sur l’agriculture familiale, l’agroécologie paysanne et la justice », souligne le communiqué de presse du lancement.

« l’Afrique subsaharienne est atteint par ce fléau avec acuité alors que la vie d’environ 80% de l population dépend fortement de l’agriculture familiale paysanne. Privés les communautés locales de leurs droits sur les ressources naturelles est un crime contre l’humanité. Nous nous travaillons avec les communautés à la base, avec les paysans. Nous sensibilisons les communautés à bien gérer la terre, à ne pas vendre les terres et à bien gérer les ressources naturelles (eaux, semences…) », a martelé Toussaint Kossi AZIAMAGNO, point focal de la CGLTE-OA session Togo.

Pour cette 3ème édition, la caravane concerne les pays isophones et anglophones. Elle partira de la Gambie, traversera le Sénégal, la Guinée-Bissau et la Guinée avant d’achever sa course en Sierra Leone, pays de destination finale où un livret vert, documents de plaidoyer de la CGLTE-OA sera remis au président de la République.

Plus de 300 participants de 15 pays d’Afrique et d’ailleurs feront le trajet dont 9 délégations du Togo. 15.000 personnes seront mobilisées tout au long de l’itinéraire. 16 escales d’activité sont prévues au courant du trajet et seront émaillées des conférences de presse populaire, des débats sur les thématiques, des marches, des projections de films et des rencontres d’échange avec les représentants des communautés de base, des parlementaires, des élus communaux, des autorités administratives et coutumières.

Il faut noter que la première et la deuxième édition de cette caravane ont lieu dans les pays francophones respectivement en 2016 et 2018 avec succès.

Par Romuluss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez l'Emissaire!