AMD : plaidoyer pour l’implication des femmes commerçantes transfrontalières dans le processus des instances de prises de décisions dans leurs communes

Après les activités réalisées lors du projet de sensibilisation des mesures barrières contre le covid19 au profit des femmes commerçantes transfrontalières dans 4 communes du Togo, a suivi l’étape d’implication de ces femmes dans le processus de décisions dans toutes les instances de prises de décisions. A cette étape, le but visé par l’ « Association Mains du Développement » est d’emmener la femme à jouer le rôle d’actrice de développement de sa localité ou de sa commune.

AMD a permis aux premières responsables de groupements ou des CECI des différentes localités de rencontrer les chefs canton et les maires. Grâce à cette rencontre, les autorités ont pu prendre connaissance des réalités que vivent ces femmes durant leurs activités commerciales ou au cours de la traversée des frontières. Ces femmes ont donc eu l’opportunité de s’exprimer en parlant de leur domaine d’activité, la situation actuelle et les difficultés lors des traversées. Aussi, elles ont émis des doléances à leur Maire en demandant son intervention pour l’amélioration de leur situation.

Notons que parmi ces femmes, certaines se sont constituées en association de défense des droits de la femme mais elles interviennent de façon informelle. Elles mènent des activités dans leurs localités mais ont besoin d’outils et d’appui pour poursuivre leurs engagements sociaux.

Ainsi, l’Association Mains du Développement s’est donnée pour mission d’accompagner ces associations dans leur formalisation afin de mettre en place un partenariat local et durable avec ces associations. En somme cette rencontre a permis au Mairie de répertorier toutes ces femmes qui constitue selon lui, une cible avec laquelle il va devoir travailler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez l'Emissaire!