Eliminatoire mondial Quatar: contre le Sénégal, l’Égypte autorise 60 000 supporters au stade du Caire

L’Égypte ne semble toujours pas digérer sa défaite devant le Sénégal (0-0, tab 2-4), lors de la finale de la 33ème Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun. Les Pharaons vont retrouver les mêmes adversaires, dans un mois, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. En vue du match aller au Caire, le 25 mars prochain, l’Egypte a officiellement annoncé que 60 000 supporters seront autorisés à assister à ce choc.

Après avoir raté le titre de champion d’Afrique pour la huitième fois de leur histoire, les Pharaons d’Egypte visent à assurer leur deuxième qualification consécutive pour la Coupe du monde face à leur bourreau, les Lions du Sénégal, lors des barrages. Toutefois, la tâche ne sera pas facile devant la bande à Sadio Mané, tenant du titre de la dernière CAN au Cameroun. Il y a quelques jours, la Fédération égyptienne de football (EFA) a déclaré qu’elle demanderait la présence massive des supporters, lors du match aller qui se déroule au Caire, afin de motiver Mohamed Salah et ses coéquipiers.

Aujourd’hui, le ministre égyptien de la Jeunesse et des Sports, Dr Ashraf Sobhi, a confirmé que la demande de l’EFA a été approuvée et que 60 000 supporters seront autorisés au stade international du Caire en lieu et place des 50 000 initialement prévus. Le match aller devrait se jouer le 25 mars à 19h00 GMT. Les Pharaons sont déterminés à prendre leur revanche sur les Lions du Sénégal. Les deux formations s’étaient affrontées lors de la finale de la dernière Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, qui a vu le sacre des Sénégalais (0-0, tab 2-4).

Quatre jours plus tard, le match retour aura lieu à 17h00 GMT (le 29 mars), au stade Olympique Abdoulaye Wade de Diamniadio. Une infrastructure flambant neuf de dernière génération d’une valeur estimée à plus de 155 milliards FCFA, qui sera d’ailleurs inaugurée ce mardi par le Président sénégalais, Macky Sall, en présence d’un parterre d’invités dont des chefs d’Etat, africains comme européens.

D. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez l'Emissaire!